X
Inscription à la newsletter !
Inscrivez-vous à notre Newsletter afin de suivre notre actualité et recevoir, en priorité, les toutes dernières informations.

Merci de bien vouloir remplir précisément les champs suivants :

 
Nous contacter : 04 50 45 12 30

l'enfant

Généralités :
90% des acquisitions du bébé se fait grâce à ce qu'il voit. 
1 enfant sur 7 présente une anomalie visuelle, pouvant entraîner un retard dans son éveil et dans son développement psychomoteur.


Evolution de la vision d'un enfant :
La vision du bébé n'a pas atteint sa maturité à la naissance. En effet la vision atteindra les 10/10 vers 5 anset la vision du relief s'améliorera encore jusqu'à 10 ans. Une anomalie du système optique de l'oeil non corrigée ou toute pathologie oculaire non soignée pendant cette période sensible peuvent avoir des conséquences graves sur l'avenir visuel de l'enfant.

  • L'enfant malvoyant représente 1% des naissances. Elle est en général assez rapidement dépistée. Parfois, les parents remarquent des anomalies objectives : pupilles blanches (cataracte, tumeur), mouvements saccadés des yeux (nystagmus), petit oeil (microphtalmie), cornées opalescentes (taies, sclérocornée), cornée trouble associée à un oeil larmoyant (glaucome). Une consultation ophtalmologique s'impose très rapidement.
  • L'enfant qui louche représente 4% des enfants présentant un strabisme. Il doit être pris en charge dès l'apparition de son strabisme. En effet, le strabisme est une maladie grave. Qu'il soit important ou léger, il s'installe très vite un oeil "dominant" dont la vision va se développer normalement et un oeil "paresseux" qui reste dévié et dont la maturation de la fonction visuelle va être stoppée. Le strabisme peut être présent dès les premiers jours (strabisme congénital) ou apparaître au cours des premiers mois, ou bien encore entre 1 et 3 ans. Un strabisme qui persiste après 2 mois doit être traité. Le traitement le plus efficace et un cache (pansement orthoptique), et une rééducation oculaire. On obtient en effet 90% de guérison de l'amblyopie lorsque le traitement est commencé avant 2 ans, 30% seulement si le traitement intervient après 6 ans. La chirurgie, qui sera souvent nécessaire pour remettre esthétiquement les yeux droits, n'aura en effet aucune action sur la vision de l'oeil dévié qui restera amblyope toute la vie. Le strabisme est souvent héréditaire (antécédents familiaux de strabisme dans 65% des cas). Le port de lunettes, possible chez le bébé dès les premiers mois, est en général nécessaire comme support de traitement pour correction du trouble du système optique de l'œil.
  • Les "enfants à risque" nés prématurés, ou réanimés à la naissance, ou encore nés de parents anciens strabiques ou de parents à lunettes, doivent être examinés systématiquement par un ophtalmologiste dès l'âge de 1 an en dehors de toute anomalie évidente. Il est possible en effet de prévenir certains troubles visuels en surveillant l'enfant.
  • On peut apprécier la qualité de la fonction visuelle d'un enfant dès la naissance et vérifier le développement normal de sa vision. Il n'est pas nécessaire d'attendre l'âge de la lecture pour quantifier l'acuité visuelle. Un strabisme ne disparaît jamais tout seul et il ne faut pas attendre que l'amblyopie soit installée pour consulter.

 

En conclusion, si nous voulons assurer à tous les enfants "deux yeux pour une vie" il faut porter une très grande attention aux signes d'appel d'une éventuelle déficience visuelle et, même en absence de toute pathologie, faire examiner systématiquement la vue d'un enfant dès l'âge de 2 à 3 ans.